Evenements

17 et 18 novembre : Retrouvez nous au Bordeaux so good

28 au 30 septembre : on participe au bon goût d’Aquitaine

15 septembre :

– Marché Végan&Véggie de 10h à 18h sur la Place Stalingrad (Bastide Bordeaux)

– Dégustation offerte dans le cadre du tour des graines au hangar 18 – Bordeaux de 18h à 22/23h

8 juillet : marché bio à l’éco-site du Bourgailh au 179 Avenue de Beutre, à Pessac

24 juin : ouverture de l’éco-lieu les Terres d’Athes

7 juin : Terres de Bordeaux – 126 Rue des Terres de Borde, à BORDEAUX de 18h30 à 22h  –> programme de la soirée : dégustation de bière, de pain et bien sûr … de légumes lacto-fermentés !!

2 et 3 juin : Nous serons présents au week-end des créateurs et producteurs au château de La Lande de Taleyran

26 et 27 mai : Salon Veggie-world – Hangar 14, 115 Quai des Chartrons, à BORDEAUX
(Attention : l’organisation du salon a fait une erreur sur le flyer de communication en nous nommant : Les Jarrés Crues – nous sommes bien LES JARRES CRUES )

Lacto-fermentation

La lacto-fermentation, appelée aussi fermentation lactique, est une méthode ancestrale de transformation des aliments. Tous les pays du monde (ou presque) ont expérimenté depuis des centaines d’années des recettes de légumes lacto-fermentés : la choucroute, les cornichons, le kimchi coréen, les navets libanais, les achards… Malheureusement, nombreuses de ces recettes de lacto-fermentation ont été peu à peu oubliées suite à l’arrivée de moyens de réfrigération ou remplacées par leur équivalent au vinaigre.

Pour que la lactofermentation se mette en place, il faut des légumes cultivés biologiquement, des condiments , du sel (entre 1 et 3%) pour empêcher les mauvaises bactéries de se développer et du temps… En laissant les légumes avec une petite quantité de sel, la flores lactique naturellement présente sur les légumes va se développer en transformant les sucres des légumes en acide lactique. Ce processus permet ainsi la conservation des légumes et lui donne une saveur acidulée, pleine de fraicheur.

Les légumes lactofermentés ne subissent aucune cuisson et aucun conservateur n’est ajouté. Il n’y a pas de vinaigre, car s’il a la capacité de conserver les légumes, les nombreuses vitamines ne survivront pas. C’est pourquoi nous ne l’utilisons pas. Il n’y a pas de lait, nos préparations sont 100% végétales. Le terme « lacto » provient de la flore lactiques qui permet cette conservation et qui est naturellement présente sur les légumes.

Concrètement, comment on fait?

  • Première étape : le nettoyage, épluchage éventuel, puis découpe des légumes cultivés biologiquement.
  • Puis, nous ajoutons du sel et nous mélangeons longuement. Par osmose, du jus de légume va sortir. Cela permettra d’immerger les légumes dans leur propre jus et sans oxygène pour créer le milieu anaérobie favorable au processus de lactofermentation
  • Ensuite, nous ajoutons des condiments (ail, gingembre, poivre, piment, herbes, agrumes…) pour personnaliser la recette
  • La préparation est enfin placée dans une jarre pendant plusieurs semaines dans une pièce maintenue à température ambiante

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑