Les bienfaits

La fermentation permet de conserver les légumes pendant plusieurs mois tout en préservant l’ensemble de leurs vitamines. Mais c’est aussi un procédés qui permet aux bonnes bactéries (les fameux probiotiques) de se développer en libérant des acides lactiques qui permettront de conserver la préparation de légumes. Pour se développer les bactéries consomment une partie des sucres naturels des légumes et commencent le travail de digestion qui se déroule dans notre corps lorsque nous mangeons. Cette étape rend les préparations très digestes. Certains intestins tolèrent mal les végétaux crus et notamment le chou. Grâce à la fermentation, ce n’est plus un problème pour une grande majorité de personnes.

Les probiotiques des préparations lacto-fermentées sont intégrés aux prébiotiques (les fibres des légumes). Les probiotiques se nourrissent essentiellement des prébiotiques. Si on veut qu’ils aient envie de rester dans notre intestin, il faut les chouchouter en leur donnant à manger. C’est pourquoi les légumes lacto-fermentés sont particulièrement adaptés pour (ré)équilibrer naturellement notre intestin. 

Les légumes lacto-fermentés ont un pH acide (aux alentours de 3.5). Contrairement aux idées reçues, on ne combat pas une acidité trop importante du corps en évitant les aliments au goût acide. Bien au contraire, le jus de citron ou les légumes lacto-fermentés peuvent aider le corps à réguler une acidité excessive car ils ont des vertus alcalinisantes. Lorsque l’on veut combattre un maivais équilibre acido-basique ce sont plutôt la charcuterie ou le fromage qu’il faut éloigner pendant quelques temps.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :